La Rue de la République a toujours connu une unité de destin depuis sa création entre 1862 et 1864… Ainsi tout au long de ses 1,2 km du Vieux-Port à la Joliette, il n’y a pas plusieurs Rue de la République mais une seule, à tel point qu’il a parfois été question d’utiliser l’adjectif Républicains pour qualifier ses habitants, même si ce n’est plus d’actualité aujourd’hui !

 

La Rue de la République n’est pas seulement une rue, mais un secteur entier avec ses vingt rues et places adjacentes créés en même temps il y a un un peu plus de 150 ans. Ainsi, la rue de la Joliette ou la Grand Rue, qui reprennent des noms de voies préexistantes sont en réalité des rues nouvelles tracées à peu près au même endroit mais surtout plus larges et rectilignes.

 

L’unité du secteur République est aussi économique, car quand la Rue de la République va bien, les vingt rues et places adjacentes vont bien, et quand la Rue de la République va mal, les vingt rues et places adjacentes vont mal ; Il est essentiel pour Marseille que la Rue de la République aille bien, car le secteur tout entier est une partie substantielle du centre-ville.

 

Quand en 2013, il a été question avec la Ville de Marseille et La Chambre de Commerce de Marseille Provence de créer une association des commerçants, il est apparu naturel de n’en créer qu’une seule et de l’appeler du beau nom de République… des commerçants ; Car c’est la Rue de la République qui est l’artère principale du secteur et que l’ensemble des commerçants forment une petite République avec ses membres, son Conseil d’Administration et son président de la République, mais de celle des commerçants…